Le recyclage de l’or en France

Face à la rareté du métal jaune, et surtout de la diminution évidente des gisements connus, le recyclage de l’or est une solution adéquate pour la demande qui ne cesse d’accroître et l’offre qui diminue conséquemment.

Le succès du recyclage de l’or

D’un côté, il y a les producteurs et les transformateurs d’or, de l’autre côté, il y ceux qui possèdent de l’or travaillé et qui désirent s’en séparer pour en retirer de la liquidité. Ces derniers sont généralement des particuliers, qui ne s’intéressent pas forcément à l’or en temps que valeur refuge, mais en tant que bien de luxe.

 

 

Face à la situation économique mondiale actuelle, de moins en moins de particuliers de classe moyenne investissent dans la possession de bijoux en or ou de produits pouvant contenir de l’or.

Au contraire, ceux qui en possèdent, souvent à la suite d’un héritage, trouvent une opportunité d’en retirer de l’argent dans cette technique de recyclage de l’or.

En effet, ces produits qu’ils décident de vendre sont souvent des effets personnels très peu utilisés ou abîmés, mais pourtant d’une grande valeur. Ceux qui exploitent la filière du recyclage de l’or récupèrent alors ces « morceaux » initialement perdus pour pouvoir les transformer en un produit normalisé, à l’exemple du lingot d’or.

Avant de se retrouver au bout de la chaîne, l’or à recycler se collecte dans le monde entier, notamment en France.

Compte tenu du caractère non renouvelable des gisements d’or, le recyclage de l’or est une solution idéale pour faire face à la rareté.

Le système du recyclage de l’or

Le recyclage de l’or consiste principalement à récupérer les morceaux et les poudres d’or qui ont déjà été utilisées. Il s’agit alors de les faire fondre, puis de les remodeler en lingots ou en pièces, dont la valeur ne cesse d’accroître sur le marché.

Ceux qui réalisent cette étape sont généralement des sociétés spécialisées dont la notoriété fait office de garantie sur la qualité. Avant d’atteindre ces transformateurs, plusieurs intermédiaires peuvent être engagés. Si l’on part du particulier qui possède des bijoux en or, il dispose de plusieurs moyens pour le revendre.

Si aux États-Unis, la démarche est facilitée par l’approche des acheteurs, en France, le choix est limité aux bijoutiers, aux bureaux d’achat d’or et de devises, ou aux offres d’achat sur internet.

Puis, selon les contacts de ces derniers, ils peuvent par la suite directement les vendre aux sociétés responsables de la transformation, ou passer par un autre intermédiaire qui pourra effectuer cette procédure.

Concrètement, la qualité et la proportion de l’or dans le bijou sont tout d’abord vérifiées.

Ensuite, il est pesé et l’acheteur propose un prix par rapport à cet ensemble.

Si la négociation est conclue, le particulier vendeur peut repartir avec du liquide correspondant à la valeur de l’or qu’il vient de céder.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.5/5 (13 votes cast)
Le recyclage de l’or en France , 3.5 out of 5 based on 13 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>